Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes    Pratique    Gabon    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Jeune Afrique N° 2784 du

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles


Comment

Société

Sylvia Bongo Ondimba, les leçons d’une visite dans le "Gabon profond"
Publié le vendredi 23 mai 2014   |  Jeune Afrique


Sylvia
© Autre presse par DR
Sylvia Bongo Ondimba, les leçons d`une visite dans le "Gabon profond"
Photo : Sylvia Bongo Ondimba


 Vos outils




En tournée dans le "Gabon profond", du 12 au 15 mai, Sylvia Bongo Ondimba a pu prendre la mesure des efforts qui restent à accomplir en matière de santé et d'éducation dans le pays. Notamment en faveur des femmes, pour lesquelles la première dame se bat depuis des années.
Une campagne électorale avant l’heure ? Le voyage de Sylvia Bongo Ondimba dans le "Gabon profond", qui s’est tenu du 12 au 15 mai dernier, lui a valu un tir groupé de flèches en réalité tirées par les adversaires de son président d’époux, Ali Bongo Ondimba. "Touriste dans son propre pays, raille un éditorialiste de La Loupe, un hebdomadaire proche de l’opposition. Le Première dame, dont le mari dispose de tous les systèmes d’information est obligée de se déplacer pour écouter les [Gabonais]", persifle le journal.
Pourtant, ce n’est pas la première tournée de la Première dame, qui se bat pour humaniser le rude premier mandat du président. Mais à moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle, les opposants, qui annoncent eux aussi de prochaines tournées provinciales, voient d’un mauvais œil qu’elle retourne soigner ses liens – et l’image de son mari – auprès des couches populaires du pays profond.
Pourquoi, en effet, cette quinquagénaire au look fashion irait-elle arpenter quatre provinces - Ogooue Ivindo, le Woleu Ntem, l’Ogooue Lolo, le Haut Ogooue –, visitant 13 villes au passage, si elle n’avait aucune arrière-pensée électoraliste au bénéfice de son époux ? "Ces quelques jours à la rencontre des femmes et des personnels sanitaires de nos provinces permettront de mieux expliquer que les problèmes et les solutions que nous allons identifier, sont le sujet de tous et la responsabilité de chacun", répond-elle. De Makokou (Ogooué Ivindo) à Ngouoni (Haut-Ogooué), sa caravane multimodale a visité 12 structures de santé en cinq jours. Un voyage dans le Gabon profond qui lui a réservé bien des turpitudes.
... suite de l'article sur Jeune Afrique


 Commentaires