Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    N馗rologie    Publicit
NEWS
Comment
Accueil
News
Soci騁
Article
Soci騁

Emploi : un nouveau dispositif pour l段nsertion de 60 000 jeunes d段ci 2023 au Gabon
Publi le jeudi 19 aout 2021  |  Le Nouveau Gabon
S饌nce
ゥ Agence Gabonaise de Presse par DR
S饌nce de pr駸entation du site internet de l`ONE au ministre de la fonction publique
Comment


Les autorit駸 vont d駱loyer un nouveau dispositif d'aide d'acc鑚 l'emploi. Il s誕git des programmes d馭inis dans le nouveau code du travail et qui consistent faciliter l誕dmission des jeunes Gabonais en entreprises pour des stages-formations r駑un駻駸. L弛p駻ation vise atteindre l弛bjectif d段nsertion professionnelle de 60 000 jeunes Gabonais raison de 20 000 par an entre 2021 et 2023.

D誕pr鑚 le directeur g駭駻al de l丹ffice national de l弾mploi (ONE), ce nouveau dispositif vise r駸oudre le probl鑪e d段nad駲uation formation-emploi. Car, ォ jusqu亭 pr駸ent, on avait des jeunes qui faisaient des stages en entreprises, et ces entreprises disaient que les profils de ces jeunes ne cadraient pas forc駑ent avec les exigences du march de l弾mploi. Dans le cadre de l誕pprentissage, c弾st un type de formation qui imbrique directement l弛ffre p馘agogique et les r饌lit駸 du m騁ier, puisque la formation se fait en alternance. Un temps de formation pratique en entreprise pour permettre vraiment l誕cquisition des savoir-faire m騁iers et un temps de formation th駮rique dans une 馗ole, un centre de formation サ, explique Hans Landry Ivala.

Contrat d誕pprentissage

A travers le nouveau dispositif qui vient en remplacement du Contrat d誕pprentissage jeunesse (CAJ), le Gabon compte imposer aux entreprises qui ont plus de 20 salari駸, de r駸erver un quota de 5% de leurs effectifs ces stagiaires et apprentis. ォ C弾st obligatoire サ selon le DG de l丹NE. Ces stagiaires sont pris en charge par les entreprises. Cependant, au terme du stage, les entreprises n弛nt pas l弛bligation de les recruter. ォ Ces contrats d誕pprentissages sont dot駸 d置ne totale flexibilit et n弛bligent pas l弾ntreprise recruter l誕pprenti. Mais, l弾ntreprise a l弛bligation de former l誕pprenti afin qu誕u terme du stage, il puisse b駭馭icier d置ne exp駻ience professionnelle et des acquis devant lui permettre d段nt馮rer le monde de l弾mploi サ, explique-t-on l丹NE.

Lors de la pr駸entation de ce nouveau dispositif le 6 aot dernier Libreville au secteur des assurances, le pr駸ident de la F馘駻ation gabonaise du secteur des assurances et de r饌ssurance (Fegasa) a affirm qu段l ne leur posait aucun probl鑪e. ォ En tenant en compte des nouvelles dispositions du code du travail, nous allons nous acheminer vers une employabilit plus accrue de notre jeunesse, et ainsi, offrir cette jeunesse-l travers ces contrats d誕pprentissages, la possibilit d誕voir une exp駻ience dans les entreprises Nous pensons que les 5% requis par les nouvelles dispositions du code du travail seront facilement atteints par les soci騁駸 du secteur des assurances サ, a comment Andrew Gwodog.

Ce nouveau dispositif va remplacer le contrat d誕pprentissage jeunesse (CAJ) qui a b駭馭ici plus 5480 jeunes Gabonais avec plus de 1203 embauches depuis le 2 novembre 2016.
Commentaires


Comment